Aux premières lignes de la formation en situations de crise

Ce projet s’adresse aux jeunes présentant des lacunes en matière de compétences en leur offrant une formation dans les secteurs culinaire et non lucratif afin de leur donner des compétences et de la résilience.

L’insécurité alimentaire est un problème croissant dans la pandémie, et cette tendance se poursuivra sans doute si les collectivités ne disposent pas des ressources nécessaires pour y faire face. Frontlines a répondu à la demande croissante de partenaires tels que Second Harvest, qui préparent des repas emballés pour les organismes communautaires qui ont besoin de repas chauds, frais et sains, mais qui n’ont pas de cuisine sur place. Ce programme facilite l’acquisition de compétences par les jeunes tout en répondant aux besoins de la collectivité en matière de préparation et de distribution de nourriture.

Grocery store cashier wearing a medical mask and face shield.

Ce programme de formation de 12 semaines comprend un volet intensif de travail communautaire et social de 8 semaines et un volet culinaire de 4 semaines. Parmi les thèmes des ateliers, on retrouve l’établissement de l’inventaire des actifs de la collectivité, l’approche communautaire, les premiers secours en matière de santé mentale, la collecte de fonds, le suivi, la collecte et l’analyse des données, la santé et la sécurité en matière d’alimentation et d’environnement, y compris l’assainissement, la préparation des aliments, notamment la maîtrise et la sécurité des couteaux, la manipulation des aliments et les connaissances en RCR.

Le Centre de compétences futures investit 76 500 $ dans ce projet de deux ans. Une fois que les jeunes participants auront terminé la formation, ils effectueront des stages rémunérés dans les secteurs à but non lucratif et de la santé. Un accent particulier sera mis sur les placements dans des organismes ayant des besoins en matière de préparation et de distribution d’aliments. Certains placements pourront être effectués chez des partenaires actuels ou chez de nouveaux partenaires d’emploi. Les organisateurs travailleront avec des partenaires, comme Second Harvest, le centre local pour personnes âgées et les centres communautaires pour élaborer le programme et trouver des possibilités de placement pour les jeunes.

Cette initiative permettra également d’élaborer et de mettre en œuvre une formation en ligne et en personne destinée aux jeunes de 18 à 29 ans, qui explorera le travail social communautaire et donnera une introduction à la préparation et à la distribution d’aliments dans la collectivité. Cette formation sera combinée à des possibilités de placement rémunéré à l’intention des jeunes vulnérables.

Evaluation

Ce projet sera évalué à l’aide d’outils et de méthodes qui concordent avec ses objectifs, son contexte et son stade de développement. L’évaluation mettra l’accent sur la production de données probantes pertinentes et au bon moment, afin de faire progresser l’intervention. Lisez-en plus sur notre stratégie d’évaluation.