Centre virtuel de recrutement et d’évaluation pour les travailleurs syndiqués de la construction

La pénurie de main-d’œuvre dans la construction va grandissant et, pour répondre à la demande, l’industrie et les gouvernements doivent concentrer leurs activités de recrutement sur les populations sous-représentées, comme les femmes, les jeunes, les nouveaux arrivants, les Autochtones ainsi que les travailleurs mis à pied, les anciens combattants, les travailleurs peu spécialisés et les minorités visibles. Ces groupes ont de la difficulté à accéder aux métiers de la construction parce qu’ils manquent d’information sur le sujet, de connaissances et de compétences, et aussi parce qu’ils n’ont pas de liens avec ce milieu.

Aerial view of construction workers looking at their work-site

C’est pourquoi le Centre des Compétences futures investit 2,4 millions de dollars dans ce projet qui vise à créer et à mettre en œuvre un centre virtuel de recrutement et d’évaluation dans quatre régions du Canada pour intéresser les populations sous-représentées au secteur des travailleurs syndiqués de la construction.

Ces métiers spécialisés offrent des salaires intéressants, des perspectives de croissance, une haute satisfaction professionnelle et des emplois stables. Or, non seulement la population générale connaît peu les avantages que représente une telle carrière, mais les candidats non traditionnels peuvent avoir l’impression de ne pas y avoir leur place, malgré tous les efforts que déploie l’industrie pour les recruter. En outre, les travailleurs peu qualifiés pourraient trouver difficiles les programmes d’apprentis.

Ce projet a pour but d’élaborer une stratégie de recrutement qui intégrerait la recherche, les connaissances comportementales ains que le marketing social et numérique pour toucher de nouveaux publics, mieux faire connaître ce secteur et créer des liens pour soutenir l’industrie de la construction.

Une stratégie de communication faisant appel aux médias sociaux et s’appuyant sur les commentaires de chacun des groupes sous-représentés par rapport aux avantages des métiers de la construction et aux obstacles à franchir pour y accéder doit connecter les candidats potentiels à un système d’évaluation et de jumelage. Ensuite, les utilisateurs pourront déterminer s’ils ont les aptitudes nécessaires et, le cas échéant, entrer directement en lien avec un syndicat local affilié pour effectuer la transition vers un programme d’apprenti et obtenir du tutorat pour l’acquisition de compétences essentielles. L’appui des syndicats, de mentors et de réseaux de soutien favorisera la rétention des travailleurs.

Les syndicats des travailleurs de la construction doivent apporter leurs concours dans l’orientation de la stratégie de recrutement et le parachèvement du processus d’évaluation et de jumelage pour s’assurer que les candidats ont les aptitudes et les compétences nécessaires à leur réussite dans le métier de leur choix. Enfin, les syndicats pourront communiquer directement avec les candidats qualifiés pour pourvoir les postes disponibles.

Evaluation

Ce projet sera évalué à l’aide d’outils et de méthodes qui concordent avec ses objectifs, son contexte et son stade de développement. L’évaluation mettra l’accent sur la production de données probantes pertinentes et au bon moment, afin de faire progresser l’intervention. Lisez-en plus sur notre stratégie d’évaluation

Projets en vedette

Miner performing a land survey

Le microapprentissage dans l’industrie minière

Les employés des mines en régions éloignées recevront une formation en milieu de travail par…

Three indigenious women smiling and sitting in front of a laptop in a cafe setting.

Le Carrefour d’emploi autochtone

Le Carrefour peut aider à combler les besoins en main-d’œuvre pour de futurs projets (infrastructures)…

Breakdancer on the dance floor surrounded by a diverse audience

ArtWorksTO

ArtWorksTO mettra en contact des jeunes motivés et aptes à l’emploi avec des clients qui…


Afficher tous les projets