Polygon Created with Sketch. Accueil | Recherche

Orientation professionnelle des adultes au Canada

Dans le contexte d’une évolution considérable du marché du travail, de nombreux adultes au Canada sont mis au défi d’envisager d’autres parcours de carrière et de renouveler, d’améliorer ou de perfectionner leurs compétences. L’orientation professionnelle peut faciliter les transitions professionnelles : non seulement du système éducatif au marché du travail, mais aussi du chômage à l’emploi, et des secteurs en déclin aux secteurs en croissance.

Cette étude, publiée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en collaboration avec le Centre des Compétences futures et le Conseil d’information sur le marché du travail (CIMT), évalue les services d’orientation professionnelle disponibles pour les adultes au Canada, et les place dans une perspective internationale. De nouvelles données d’enquête révèlent que le Canada fait bonne figure dans une comparaison de l’OCDE en ce qui concerne la qualité de l’orientation professionnelle, mais qu’il est possible de renforcer l’offre et l’accessibilité des services. Le rapport fournit des recommandations concrètes pour encourager une utilisation plus élargie et plus inclusive des services d’orientation professionnelle pour adultes, et pour promouvoir une prestation de services de haute qualité.

Principaux constats

Bien que les taux de satisfaction élevés et les bons résultats des utilisateurs laissent penser que la qualité de l’orientation est élevée au Canada, il convient de modérer cette impression par les faibles taux de participation. Seuls 19 % des adultes au Canada ont eu recours à l’orientation professionnelle au cours des cinq dernières années, contre 39 % des adultes répartis dans tous les pays couverts par l’enquête.

En comprenant les raisons pour lesquelles les adultes canadiens n’utilisent pas les services d’orientation professionnelle, on pourrait réfléchir à la façon d’améliorer la couverture et l’inclusion. La raison la plus fréquemment invoquée est le fait de ne pas éprouver le besoin d’utiliser les services d’orientation professionnelle (49 %), ce qui correspond à la moyenne des autres pays étudiés (50 %).

Les adultes canadiens utilisent beaucoup moins les services d’orientation professionnelle que leurs pairs d’autres pays. Les adultes canadiens sont particulièrement moins enclins à recourir à l’orientation professionnelle lorsqu’ils souhaitent progresser dans leur emploi actuel ou lorsqu’ils choisissent une opportunité d’éducation ou de formation.

Cet ouvrage est publié sous la responsabilité du Secrétaire général de l’OCDE ; © OCDE 2022 ; L’utilisation de cet ouvrage, qu’il s’agisse d’une version numérique ou imprimée, est régie par les conditions générales qui se trouvent à l’adresse suivante http://www.oecd.org/termsandconditions.

Cette traduction n’a pas été créée par l’OCDE et ne doit pas être considérée comme une traduction officielle de l’OCDE. La qualité de la traduction et sa cohérence avec le texte de l’oeuvre en langue originale relèvent de la seule responsabilité de l’auteur ou des auteurs de la traduction. En cas de divergence entre l’oeuvre originale et la traduction, seul le texte de l’oeuvre originale sera considéré comme valable.

Contenu connexe

stylized image of diverse workers at a table

Explorer les mutiples dimensions de la Qualité de l’Emploi

Alors que l’économie canadienne reçoit des indications contradictoires quant à sa trajectoire future, les faibles…
Afficher toute la recherche