Polygon Created with Sketch. Accueil | Engager

Le Centre des Compétences futures met l’accent sur l’amélioration des compétences dans les nouvelles technologies dans des secteurs économiques clés grâce à un investissement de 14 millions de dollars

13 octobre 2021 – Le Centre des Compétences futures (CCF) annonce aujourd’hui sept partenariats clés avec des employeurs et des groupes industriels pour soutenir le développement des compétences et la recherche dans les secteurs de l’économie qui sont soit à haut risque d’automatisation, ou qui seront essentiels au succès futur du Canada et qui font partie intégrante de la reprise.

Conformément à l’orientation stratégique de l’organisation visant à mettre à l’essai des approches qui prévoient et traitent les perturbations du marché du travail, un investissement de 14 millions de dollars dans ces initiatives dirigées par les employeurs renforcera la main-d’œuvre dans les secteurs prioritaires, en dotant les  travailleurs des compétences dont ils ont besoin pour s’adapter aux changements technologiques et aux chocs économiques à venir, ainsi qu’au perfectionnement et à l’amélioration des compétences pour de nouveaux emplois et des emplois émergents dans des secteurs et des régions précis.

Une composante essentielle de ces projets consiste à s’assurer que la formation professionnelle est pertinente et accessible à divers groupes, notamment les femmes, les groupes racisés et les personnes ayant des lacunes en matière de compétences essentielles. Les programmes se concentreront non seulement sur la formation technique, mais aussi sur le développement des compétences sociales et émotionnelles, et de la résilience.

SECTEURS CLÉS

  • AGRICULTURE : Le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture s’attaque aux pénuries de main-d’œuvre persistantes et croissantes en élaborant une stratégie nationale de la main-d’œuvre qui décrit une vision et un plan pour améliorer la vitalité du secteur à l’avenir (1,88 million de dollars);
  • BIOÉCONOMIE : BioTalent Canada élabore des outils et des ressources, y compris une feuille de route des pratiques et des technologies d’entreprises de biotechnologie qui ont réussi à faire une transition au cours de la pandémie, pour préparer le secteur à des chocs imprévus (1,15 million de dollars);
  • SOINS DE SANTÉ : Le Michener Institute of Education de l’UHN améliore la formation sur les compétences liées aux soins des pieds pour les patients atteints de diabète, un domaine des soins de santé où le nombre d’emplois devrait croître de façon exponentielle dans les années à venir (3 millions de dollars); 
  • ADMINISTRATION PUBLIQUE : L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada forme et offre des ressources pour répondre aux besoins changeants en matière de compétences en raison de l’utilisation accrue de l’automatisation, de l’intelligence artificielle et de la technologie (2,5 millions de dollars);
  • PÊCHE ET LES OCÉANS : ECO Canada soutient le développement des compétences et la croissance des emplois dans l’« économie bleue », y compris la technologie océanique, les ressources en mer, le transport maritime et les énergies marines renouvelables (1 million de dollars).
  • JEUNES ENTREPRISES ET PME : L’Université Dalhousie et ses partenaires visent à accroître le bassin d’entrepreneurs et de mentors canadiens en offrant des ateliers en personne et une formation à la demande sur la résilience, le rendement et l’esprit d’innovation (2,9 millions de dollars);
  • TI ET CYBERSÉCURITÉ : Rogers Cybersecure Catalyst offre un programme de formation en cybersécurité rigoureux et transformateur aux personnes traditionnellement sous-représentées dans un domaine faisant face actuellement à une pénurie de main-d’œuvre (1,8 million de dollars).
Nous travaillons avec des entreprises et des secteurs partout au pays pour répondre au besoin de nouvelles compétences nouvelles et de compétences différentes, car nous savons que les compétences doivent être au centre de toute solution pour transformer la main-d’œuvre. Nous devons également veiller à ce que nos efforts pour faire progresser la reprise économique soient inclusifs et adaptés aux besoins des populations vulnérables qui seront de plus en plus perturbées et qui auront besoin de soutien. L’investissement dans des outils et des ressources pour améliorer et perfectionner les compétences de toutes ces parties de la main-d’œuvre sera une solution « gagnant-gagnant-gagnant » pour les entreprises, les travailleurs et l’équité.
— Pedro Barata, directeur général, Centre des Compétences futures

FAITS SAILLANTS

  • CCF s’engage à faire évoluer 20 % de son portefeuille par le biais d’une reproduction ou adaptation régionale ou sectorielle, ou d’une expansion à plus grande échelle. Le centre a récemment augmenté le financement de 10 projets ayant un potentiel élevé de réussite et d’incidence accrue.

À propos du Centre des Compétences futures

Le Centre des Compétences futures (CCF) est un centre de recherche et de collaboration avant-gardiste qui se voue à préparer les Canadiennes et les Canadiens à connaître la réussite sur le marché du travail. Nous croyons que la population canadienne devrait avoir confiance en ses compétences pour réussir dans un marché du travail en évolution. Notre communauté pancanadienne collabore afin de cerner, de mettre à l’essai, de mesurer et d’échanger de façon rigoureuse des approches novatrices visant à évaluer et à perfectionner les compétences dont les résidents du pays ont besoin pour prospérer dans les jours et les années à venir. Le Centre des Compétences futures, qui a été fondé par un consortium composé de l’Université Ryerson, Blueprint ADE et le Conference Board du Canada, est financé par le programme Compétences futures du gouvernement du Canada. 

-30-

Personne-ressource pour les médias

Eglantine Ronfard
Responsable Communication
Centre des Compétences futures
communications@fsc-ccf.ca
647-262-3706