Polygon Created with Sketch. Accueil | Recherche

Programmes d’études et réconciliation : Intégrer les points de vue des Autochtones dans les sciences de la maternelle à la 12e année

Ouvrir les portes de la prospérité et de l’autodétermination

Des possibilités accrues de développement des ressources et une meilleure reconnaissance des droits des Autochtones créent des occasions économiques uniques pour les peuples autochtones. Les communautés et les entreprises autochtones pourraient retirer des avantages d’une série d’investissements dans de grands projets au cours de la prochaine décennie. Cependant, les jeunes Autochtones sont sous-représentés dans les professions des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques (STGM) qui sont essentielles pour maximiser les ouvertures économiques et soutenir l’autodétermination.

Ce document d’analyse décrit ce qui change dans les programmes d’enseignement des sciences au Canada.

Points importants

1

Au cours de la dernière décennie, certaines provinces et certains territoires ont tenté de rendre les programmes d’études en sciences plus inclusifs en introduisant les points de vue des Autochtones, de la maternelle à la 12e année.

2

Pour tirer pleinement parti de ces changements, la pédagogie, ou la manière dont les sciences sont enseignées durant les études postsecondaires (EPS) devra également changer.

3

La majorité des élèves autochtones du Canada étudient les sciences à l’école dans une perspective culturelle purement occidentale. Pour beaucoup, cette expérience peut être aliénante. C’est pourquoi les élèves autochtones choisissent souvent de ne pas suivre de cours de sciences au secondaire.

Faits saillants du document

Dans les années qui ont suivi la Commission royale sur les peuples autochtones, on a produit une vaste gamme de matériels pédagogiques et de conseils pour aider les enseignants à intégrer les points de vue autochtones dans leurs classes. Cependant, comme ces ressources n’ont pas été entérinées dans le cadre des programmes d’études provinciaux, elles n’ont eu qu’un impact limité. Si l’éducation doit soutenir la réconciliation et intégrer efficacement les apprenants autochtones, il faudra des réformes qui vont au-delà de la production de nouveaux matériels pédagogiques. La réforme des programmes d’études doit être le moteur du changement.

Pour mieux comprendre l’état d’avancement de la réforme des programmes d’études en sciences au Canada, nous avons analysé les programmes d’études en sciences de la maternelle à la 12e année pour trouver des références aux perspectives autochtones, et nous avons parlé avec un éventail d’experts participant au renouvellement de l’enseignement des sciences.

Le document d’analyse Intégrer les points de vue des Autochtones dans les sciences de la maternelle à la 12e année fait brièvement le portrait des programmes d’études en sciences dans tout le pays. Plusieurs provinces ou territoires intègrent du contenu, des perspectives et des modes de connaissance autochtones, tandis que d’autres n’ont pas encore inclus de références aux points de vue des Autochtones.

Recherche connexe