Polygon Created with Sketch. Accueil | Recherche

Nouvelle donne : Évolution de l’emploi dans le secteur manufacturier du Canada, 2003 à 2018

Si les pertes d’emploi subies par le secteur manufacturier canadien ont fait globalement l’objet d’une attention marquée, nous disposons toutefois de données très limitées sur l’évolution des régions depuis le déclin qui a touché l’emploi manufacturier entre 2003 et 2009 sous les effets conjugués de la concurrence accrue des pays étrangers, de la hausse du dollar canadien et de la Grande Récession de 2008-2009.

Points importants

1

Les emplois manufacturiers canadiens perdus depuis 2003 n’ont été que partiellement remplacés par des postes équivalents dans la construction, la vente en gros et le camionnage dans les grands centres métropolitains de Toronto, Montréal et Vancouver ainsi que dans les collectivités situées dans la zone de navettage de ces trois villes.

2

Dans la mesure où ils comptaient plus d’emplois manufacturiers que la moyenne nationale, des agglomérations telles que Miramichi, Oshawa, St. Catharines-Niagara, Prince Albert, Kitchener-Cambridge-Waterloo et Windsor ont connu un bouleversement disproportionnellement élevé de leur niveau d’emploi en raison du déclin de l’emploi dans le secteur manufacturier.

3

Le nombre d’emplois manufacturiers au Canada a peu changé depuis 2009, mais on observe un virage vers des professions plus spécialisées au sein de ce secteur. La formation professionnelle est essentielle pour offrir aux travailleurs les compétences dont ils ont besoin pour accéder à ces emplois dans les industries de la construction et de la fabrication.

Aerial view of the inside of a manufacturing warehouse

Résumé

Au Canada, le secteur manufacturier a accusé une perte de plus de 500 000 emplois entre 2003 et 2009, dont plus de 300 000 avant la Grande Récession de 2008-2009. Dans le sillage de cette crise, la croissance de l’emploi dans le secteur a été quasiment nulle. Cette étude vise à répondre à quelques questions simples : quels travailleurs ont été affectés par cette perte d’emplois, que sont-ils devenus et qu’est-il advenu des collectivités dans lesquelles ils travaillaient? Les emplois du secteur manufacturier ont-ils été remplacés par des postes équivalents en matière de niveau de compétences et de rémunération dans les collectivités où ils ont disparus?

Pour répondre brièvement, ces emplois n’ont été que partiellement remplacés par des postes équivalents dans la construction, la vente en gros et le camionnage dans les grands centres métropolitains de Toronto, Montréal et Vancouver ainsi que dans les collectivités situées dans la zone de navettage de ces trois villes. D’autres collectivités manufacturières historiques, telles que Windsor et St. Catharines-Niagara, ont connu une croissance considérablement inférieure dans ces industries et un recul plus important de leur taux d’emploi.

Une baisse du niveau d’emploi dans une industrie exerce une influence à la fois sur les travailleurs de cette industrie et sur ceux ayant un profil de compétences similaire, ainsi que sur les collectivités abritant cette industrie. Dans le cadre de cette étude, nous avons élaboré une méthode visant à identifier un recul constant de l’emploi. Nous avons alors établi que 55 industries distinctes étaient concernées sur la période comprise entre 1997 et 2018. Parmi ces 55 industries, 35 appartiennent au secteur manufacturier. De plus, 34 de ces 35 industries manufacturières ont enregistré un pic de l’emploi après 1996 (entre 1997 et 2004), ce qui montre que le déclin de l’emploi dans ce secteur a commencé bien avant la Grande Récession de 2008-2009, même s’il s’est accéléré au cours de cette crise. En effet, le déclin global de l’emploi observé dans ces industries est essentiellement survenu avant la Grande Récession, probablement à cause d’une combinaison entre concurrence étrangère, hausse du dollar canadien et accélération de l’automatisation.

Dans cette étude, nous examinons les industries manufacturières touchées par un recul constant et les incidences sur les types de travailleurs traditionnellement employés dans ces industries. Nous analysons également la question du déplacement de l’emploi sous l’angle de la profession et de la géographie. D’ailleurs, nous ne nous concentrons pas uniquement sur les anciens travailleurs de ce secteur, car certains des impacts économiques sont liés à une baisse des embauches et des débouchés causée par la disparition de ces emplois.