Polygon Created with Sketch. Accueil | Recherche

En prélude à l’automatisation : quels sont les emplois les plus vulnérables au Canada ?

La rapidité de l’évolution technologique fait qu’il devient primordial de comprendre les conséquences pour le marché du travail canadien de l’adoption des nouvelles technologies. Ce rapport examine les professions qui présentent un risque d’automatisation plus élevé et offre peu d’options aux travailleurs pour passer à des professions à faible risque.

Industrial laboror using a panel

Faits saillants

  • Près d’un employé canadien sur cinq est dans une profession à risque élevé d’automatisation avec peu ou pas d’options de reconversion dans des professions moins à risque sans requalification importante.
  • Les cinq premiers secteurs d’activité où ces professions sont le plus concentrées sont le secteur de l’hébergement et de la restauration, le secteur manufacturier, le commerce de détail, la construction, et les services de santé et d’assistance sociale.
  • En prenant le nombre total de personnes employées, les cinq premières professions de ce type au Canada sont les serveurs au comptoir, les aides de cuisine et le personnel assimilé; les caissiers; les adjoints administratifs; les employés de soutien de bureau généraux; et les cuisiniers.
  • Les Autochtones, les femmes, les jeunes et les minorités visibles sont surreprésentés dans la plupart des principales professions.