ceo holding employment contract job offer hiring welcoming female African American newcomer worker manager shaking hands in contemporary office. Human resources concept.

RAPPORT DE PERSPECTIVES DE PROJET

A Newcomer Employment Resilience Network NL (NERN NL) – Optimizing Connections; Making the Match

Économie inclusive, Parcours vers l’emploi

SOMMAIRE

La pandémie de COVID-19 a réduit les possibilités de réseautage et a augmenté les défis pour les professionnels nouvellement arrivés à Terre-Neuve. L’Association for New Canadians (ANC) a créé le Newcomer Employment Resilience Network (NERN) pour relever ces défis et combler les lacunes en matière de soutien aux nouveaux arrivants qui subissent des perturbations dans leur emploi et aux employeurs qui ont été contraints de modifier leur mode de fonctionnement.

Sur une période de deux ans, de 2021 à 2023, l’équipe de l’ANC a fait participer 167 nouveaux arrivants et 115 employeurs et entreprises locaux à 36 séances et ateliers sectoriels et a mis en relation 49 professionnels nouveaux arrivants avec des mentors dans des secteurs pertinents. Dans l’ensemble, 87 % des mentorés ont estimé que le programme avait répondu à leurs attentes ou les avait dépassées, notamment en ce qui concerne l’amélioration des compétences en matière de recherche d’emploi et la connaissance de la culture du monde du travail au Canada. Quant aux employeurs et aux entreprises locales, 90 % d’entre eux ont déclaré qu’ils connaissaient et comprenaient mieux les professionnels nouvellement arrivés et leurs compétences. Toutefois, seuls 30 % ont déclaré que l’embauche de professionnels qualifiés nouvellement arrivés était un résultat important de la participation au programme.

Le projet a démontré comment les réseaux sectoriels peuvent améliorer les perspectives d’emploi des nouveaux arrivants et favoriser la collaboration entre les employeurs et les entreprises locales. L’initiative a également démontré la valeur d’un mentorat sur mesure et de l’implication des agences communautaires pour mieux intégrer les nouveaux arrivants sur le marché du travail.

COLLABORATEUR

Ramsha Naveed,
Spécialiste du Laboratoire d’Innovation au CCF

DATE DE PUBLICATION

Août 2023

PARTENAIRE

Association for New Canadians (ANC), formerly AXIS Career Services

EMPLACEMENTS

Terre-Neuve-et-Labrador

FONDS VERSÉS

$270,420.00

PERSPECTIVE CLÉ N° 1

Les programmes de mentorat sectoriels offrent aux nouveaux arrivants des possibilités précieuses d’élargir leur réseau, de mieux comprendre les compétences et l’expérience nécessaires pour travailler dans le secteur qu’ils souhaitent et d’explorer les voies d’accès à l’emploi.

PERSPECTIVE CLÉ N° 2

Les réseaux de collaboration peuvent mobiliser les connaissances et les moyens permettant aux travailleurs d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer celles qu’ils possèdent déjà lorsque le marché du travail évolue, en particulier lorsqu’ils sont en mesure d’impliquer efficacement les employeurs.

PERSPECTIVE CLÉ N° 3

Les agences communautaires peuvent favoriser la participation au marché du travail local par le biais d’initiatives de collaboration qui sensibilisent les employeurs locaux aux compétences et à l’expertise offertes par les nouveaux arrivants.

blue and white thumb tacks on a corkboard

L’enjeu

Les réseaux professionnels ont été fortement perturbés par la pandémie de COVID-19, ce qui a rendu particulièrement difficile pour les nouveaux arrivants et les diplômés internationaux de « faire leur entrée ». L’absence d’événements en personne et la fermeture de lieux de travail physiques ont rendu difficile l’établissement de liens entre les personnes à la recherche d’un emploi et les recruteurs, les employeurs et les experts du secteur. Cette situation a exacerbé les défis communs auxquels les immigrants récents sont déjà confrontés, notamment les licenciements, le sous-emploi, l’isolement social, le sentiment de désespoir et la perte de compétences.

Businessman leadership speaking to employee for coaching, mentorship and economy planning in corpor.

Ce que nous examinons

Au cours des premières phases de la pandémie, l’équipe de l’ANC a constaté de nombreux effets de la COVID-19 sur le marché du travail pour les nouveaux arrivants hautement qualifiés dans des professions comme l’informatique, la recherche, le pétrole et le gaz, et la finance. Constatant un manque de soutien aux nouveaux arrivants qui subissaient des perturbations sur le marché du travail et aux employeurs qui étaient contraints de modifier leur mode de fonctionnement, l’équipe de l’ANC a proposé la création d’un réseau de résilience pour l’emploi des nouveaux arrivants (Newcomer Employment Resilience Network – NERN). 

Le NERN a vérifié s’il était possible d’améliorer les possibilités d’emploi pour les nouveaux arrivants tout en aidant les entreprises locales à s’adapter à l’évolution des conditions grâce à la collaboration et au partage des connaissances. Les activités du réseau comprenaient 36 séances et ateliers sectoriels, ainsi qu’un programme de mentorat qui a permis de mettre en relation 49 nouveaux arrivants avec des mentors dans des carrières appropriées.

ceo holding employment contract job offer hiring welcoming female African American newcomer worker manager shaking hands in contemporary office. Human resources concept.

A Newcomer Employment Resilience Network NL (NERN NL) – Optimizing Connections; Making the Match

Ce que nous apprenons

Ce projet a permis à environ 300 personnes de participer à des activités de création de réseaux, de développement des compétences et de partage des connaissances, dont 36 séances et ateliers sectoriels. Au total, 167 professionnels primo-arrivants et 115 employeurs locaux, entreprises et experts industriels de 65 sociétés de trois secteurs (informatique, ressources et finance) ont participé entre le 5 mars 2021 et le 31 mars 2023. 

De ce groupe, 49 nouveaux arrivants ont été jumelés à 49 mentors pendant trois mois, et tous ont soit terminé le mentorat de trois mois, soit trouvé un emploi avant la fin du jumelage. 87 % des nouveaux arrivants interrogés ont déclaré que le programme avait répondu à leurs attentes ou les avait dépassées. Les avantages qu’ils en ont retirés sont notamment d’en savoir plus sur les techniques de recherche d’emploi, sur la culture du lieu de travail canadien et sur les possibilités de perfectionnement. Pour certaines personnes interrogées, le programme de mentorat les a aidées à obtenir des entretiens et des emplois. 

Pour les principaux employeurs et entreprises locaux qui ont participé au réseau, 90 % ont estimé que leur connaissance et leur compréhension des professionnels nouvellement arrivés et de leurs compétences s’étaient améliorées. Toutefois, seuls 30 % ont déclaré que l’identification et l’embauche de professionnels nouveaux arrivants qualifiés constituaient pour eux un résultat important pour le réseau. 

Parmi les facteurs clés qui ont contribué au succès du NERN figure la qualité des aides à l’emploi et des programmes proposés par l’ANC, ainsi que le temps et les efforts considérables investis par l’équipe du projet pour établir et entretenir des relations avec les employeurs et les entreprises locales.

Pourquoi c’est important

Les nouveaux arrivants sont confrontés à des difficultés considérables lorsqu’ils entrent sur le marché du travail canadien, difficultés qui ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19. Ce projet démontre qu’une approche de réseau sectorielle visant à établir des liens entre les professionnels nouvellement arrivés et les employeurs concernés peut améliorer leurs perspectives d’emploi.

Ce projet révèle également que même s’il est difficile d’impliquer les employeurs, cela vaut la peine de consacrer du temps et des efforts au développement et à l’entretien de relations solides afin de favoriser une meilleure collaboration et des activités de partage des connaissances en réponse aux défis du marché du travail local, ainsi que de meilleurs résultats en matière d’emploi pour les populations ciblées.

Prochaines étapes

Grâce à l’infrastructure et aux partenariats mis en place dans le cadre du projet NERN, l’équipe de l’ANC est prête à poursuivre son travail avec les collaborateurs existants et à en attirer de nouveaux – ce projet pouvant inspirer tous les futurs efforts d’engagement des employeurs au sein de l’organisation. Actuellement, ils prévoient d’intégrer l’approche et les enseignements du réseau dans le plan stratégique à long terme de l’ANC. 

More Research from FSC

L’ABC de la planification des emplois durables

These reports provide insight into skills needs for workers in Ontario’s growing zero-emissions vehicles and…

Parcours vers l’emploi chez les nouveaux arrivants : Diversité Canadienne magazine

la recherche montre que bien qu’il existe des possibilités de mieux accompagner le développement des…

La diversité dans le leadership au sein des sociétés S&P/ TSX

Ce rapport évalue l’état de la diversité dans les postes de direction au sein des…