Polygon Created with Sketch. Accueil | Engager

Un employé canadien sur cinq exerce une profession qui présente un risque élevé d’automatisation

Ottawa (Ontario) 28 MAI 2020 (Globe Newswire) – D’après un nouveau rapport publié par le Conference Board du Canada, près d’un salarié canadien sur cinq exerce des professions fortement exposées au risque d’automatisation, ayant peu ou aucuns moyens de s’intégrer à des professions présentant moins de risques sans une requalification importante. Le rapport, intitulé L’adaptation à l’automatisation : jusqu’où le marché du travail canadien peut-il s’adapter?, recense les principaux secteurs d’activité au sein desquels les travailleurs risquent le plus d’être touchés par l’automatisation et où la mobilité professionnelle est faible (c’est-à-dire « la capacité des travailleurs à changer de domaine professionnel afin de trouver un emploi rémunérateur ou de répondre aux besoins de main-d’œuvre »).

Les catégories de professions les plus exposées à l’automatisation sont celles qui n’exigent pas un niveau d’éducation formelle très élevé, qui ne comportent pas un fort degré d’interaction avec d’autres personnes et qui comprennent des tâches répétitives. Ainsi, les cinq secteurs dans lesquels ces professions sont les plus concentrées sont les suivants :

  • Services d’hébergement et de restauration
  • Fabrication
  • Commerce de détail
  • Construction
  • Soins de santé et assistance sociale

Ces travaux de recherche ont également permis de cerner les groupes de travailleurs qui sont surreprésentés dans les principales professions présentant un risque élevé d’automatisation :

  • Autochtones
  • Femmes
  • Jeunes (âgés de 15 à 24 ans)
  • Minorités visibles
En raison de l’évolution rapide des technologies, il est primordial que les dirigeants canadiens comprennent l’incidence de l’adoption de nouvelles technologies sur le marché du travail canadien. En outre, la situation actuelle à laquelle nous sommes confrontés avec la COVID-19 pourrait servir de catalyseur pour favoriser l’adoption des technologies d’automatisation
Harry Sharma, directeur, Innovation et technologies au Conference Board du Canada
Alors que le Centre des Compétences futures s’emploie à élaborer une stratégie tournée vers l’avenir pour appuyer le Canada lors des phases de “redémarrage” et de “restructuration” de la reprise économique, cette recherche jouera un rôle essentiel pour nous permettre d’évaluer notre prochaine série de projets menés sur le terrain et visant à soutenir les travailleurs et les secteurs confrontés aux effets de la COVID-19.
Pedro Barata, directeur général du Centre des Compétences futures

Cette recherche est effectuée pour le compte du Centre des Compétences futures, un centre de recherche et de collaboration avant-gardiste qui a pour mission d’aider les Canadiens et Canadiennes à réussir sur le plan professionnel et à répondre aux nouveaux besoins des employeurs en matière de talents. Dans le cadre de sa contribution au Centre des Compétences futures, le Conference Board du Canada effectue des recherches sur les besoins futurs en matière de compétences, dirige des activités de mobilisation des connaissances et de concertation, et facilite l’échange d’idées en développant un réseau pancanadien d’intervenants.

Au sujet du Centre des Compétences futures

Le Centre des Compétences futures est un centre de recherche et de collaboration avant-gardiste qui se voue à préparer les Canadiennes et les Canadiens pour qu’ils aient du succès en emploi et qu’ils satisfassent aux besoins émergents en talents des employeurs. En qualité de communauté pancanadienne, le CCF réunit des experts et des organismes de différents secteurs afin de déterminer, d’évaluer et d’échanger de façon rigoureuse des approches novatrices au développement des compétences nécessaires pour favoriser la prospérité et l’inclusion. Le CCF participe directement à l’innovation grâce à des investissements dans des projets pilotes et de la recherche universitaire sur l’avenir du travail et les compétences au Canada. Le Centre des Compétences futures – Future Skills Centre est financé par le programme Compétences futures du gouvernement du Canada.

À propos du Conference Board du Canada 

Le Conference Board of Canada est l’organisme de recherche appliquée indépendant, non partisan et fondé sur des données probantes le plus en vue au Canada. Nous fournissons aux dirigeants et aux décideurs les rapports économiques, les recherches personnalisées, les données, les réseaux et les événements dont ils ont besoin pour relever les défis les plus pressants de notre pays. Nos volets de recherche comprennent Économie canadienne, Énergie et environment, Innovation et technologies, Immigration et plus encore. Nous nous situons au croisement entre la recherche et la politique, là où les idées résonnent

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter @ConfBoardofCda 

Personne-ressource pour les médias :

media@conferenceboard.ca ou 1-866-242-0075

Contenu connexe

 Shock-Proofing-Images-collage

Préparer l’avenir du travail : Le Centre des Compétences futures investit 15 millions de dollars dans des projets d’innovation en vue d’appuyer les travailleuses et les travailleurs des secteurs durement touchés

Le financement de l’innovation dans le développement des compétences fait partie d’un plan d’intervention rapide qui vise à aider les plus touchés par la crise de la COVID-19
Man in green wearing mask

La COVID-19 a une incidence négative sur le point de vue des Canadiens et Canadiennes sur l’emploi, mais pas sur leur confiance en leur capacité à rebondir.

La COVID-19 a une incidence négative sur le point de vue des Canadiens et Canadiennes sur l’emploi, mais pas sur leur confiance en leur capacité à rebondir.
2020 Survey Collage

Sondage 2020 sur l’emploi et les compétences

Le sondage explore les expériences que vivent les Canadiens et les Canadiennes en matière d’emploi, d’éducation et de formation.