BOLD : De meilleurs résultats en cas de licenciements et de réductions d’effectifs

La main-d’œuvre de l’industrie manufacturière canadienne est particulièrement vulnérable aux perturbations du marché du travail, notamment à l’automatisation, et pourrait être confrontée à un avenir incertain.

A birds eye image of two construction workers.

En collaboration avec des partenaires comme le Syndicat des Métallurgistes unis du Canada, le projet BOLD (Better Outcomes in Layoffs and Downsizing) de la Coalition canadienne pour la formation professionnelle et l’emploi, d’une durée de deux ans, a permis de recycler et d’améliorer les compétences de la main-d’œuvre grâce à une formation à plus court terme débouchant sur des diplômes reconnus par l’industrie, en plus des services d’adaptation traditionnels.

Lorsque des licenciements importants se produisent, les gouvernements fournissent un financement important, notamment par le biais du programme d’assurance-emploi, afin d’offrir des services d’adaptation comme la formation à la requalification ou à l’amélioration des compétences, l’aide à la recherche d’emploi et la planification de la carrière. C’est pourquoi les décideurs politiques devraient s’intéresser de près aux programmes susceptibles de réduire le délai de retour à l’emploi ou de minimiser la baisse des revenus.

Le projet BOLD a aidé 107 personnes déplacées travaillant dans l’industrie manufacturière et la sidérurgie dans la région du Grand Toronto. En raison de la pandémie de la COVID, la formation s’est principalement déroulée en ligne, mais 38 % des participants ont suivi la formation en personne. Le programme a enregistré un taux de rétention de 94 % et un taux d’achèvement de 85 %.

Selon la Coalition, le fait d’offrir des cours de courte durée menant à des certifications peut expliquer les taux élevés de rétention et d’achèvement du projet.

Le personnel de première ligne est la clé de la réussite de ces types de programmes. De meilleures évaluations individuelles à l’entrée garantissent une bonne adéquation entre les besoins de la main-d’œuvre et la formation dispensée. Le personnel de première ligne joue un rôle important dans la mise en relation du client avec les aides extérieures et dans le courtage de ces aides extérieures au programme afin de garantir la rétention des participants.

Contenu en vedette

Group of tailors, including one in a wheelchair, consulting during work over new fashion collection

Ressources nationales en matière d’accessibilité pour les employeurs (NARE)

In recent years, young people have faced difficulties in the labour market. Pandemic lockdowns impacted…

image of a carpenter at work

Adaptation des compétences et débouchés dans le secteur de travail du bois

Avec l’appui du Conference Board du Canada (CBdC), le Conseil des fabricants de bois (CFB)…

Two men packaging containers in a restaurant kitchen.

Programme de formation On the Frontlines of Crisis

Pendant la pandémie de COVID-19, la demande de services de production et de distribution de denrées…


Afficher tous les projets