Polygon Created with Sketch. Accueil | Engager

Un programme de compétences pour l’avenir, dès maintenant

Par Pedro Barata

En ces temps de bouleversement et d’incertitude majeurs, le Canada fait preuve d’un leadership et d’un courage remarquables. Nos gouvernements agissent rapidement pour protéger notre santé et notre bien-être collectifs; les travailleurs de la santé prodiguent les soins essentiels courageusement; les médias nous tiennent informés; et un éventail remarquable de travailleurs des services publics, de la poste et de la gestion des déchets, ainsi que de la vente au détail, du transport, de la livraison, du nettoyage, etc. veillent à ce que nos besoins essentiels soient bien pris en charge.

À tous ces premiers intervenants et travailleurs de première ligne, nous devons énormément de gratitude et de respect.

Durant cette première vague essentielle, nous, au Centre des Compétences futures (CCF), avons concentré nos efforts sur l’élaboration d’une stratégie pour soutenir le Canada lors de la « relance » de la reprise économique. Contribuer à préparer les Canadiens et Canadiennes à retourner au travail, avec les compétences nécessaires pour réussir maintenant et dans l’avenir, sera essentiel dans une économie en constante évolution.

Person working with child playing_res

Le CCF passe à l’action dans les efforts de reprise économique

Le consortium du CCF, composé de l’Université Ryerson, du Conference Board du Canada et de Blueprint, collabore avec nos partenaires afin d’adapter notre stratégie actuelle et de mettre en place de nouvelles approches relativement à la formation, à l’évaluation, à la recherche et à d’autres outils pratiques qui peuvent aider à doter les Canadiens et Canadiennes des compétences dont ils ont besoin en cette grande période de changements.

Voici quatre des éléments de notre stratégie, qui évolueront continuellement au fur et à mesure qu’un programme de redressement global commencera à prendre forme :

Écouter les Canadiens

  • Comprendre comment la pandémie a influencé les perceptions de la sécurité d’emploi chez les travailleurs et prévoir les interventions des employeurs devant des pertes d’emploi, sera essentiel pour orienter un effort de rétablissement. Un sondage sur l’emploi et les compétences (qui était déjà en cours avant que la pandémie soit déclarée), mené par Environics Institute for Survey Research en partenariat avec le CCF et le Diversity Institute de l’Université Ryerson, nous fournira des données importantes.

Agir là où les besoins sont les plus criants

  • Le CCF lancera des partenariats au cours des prochaines semaines dans le cadre de 30 projets d’innovation afin de soutenir des dizaines de milliers de Canadiens et Canadiennes à se préparer pour une transition vers une nouvelle économie, dès maintenant et dans l’avenir. Appuyées par un investissement de 36 millions de dollars sur deux ans, ces interventions seront des expériences en temps réel sur la façon de consolider un programme de compétences pour aujourd’hui et pour demain, dans des secteurs comme ceux de la santé, du pétrole et du gaz, de la fabrication, des services, etc.
  • Constatant que la crise économique affecte déjà de manière disproportionnée certaines industries, nous accélérons l’octroi de fonds dans certains projets liés à des secteurs d’activités en particulier. Le premier de ces projets, dans l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme, sera lancé prochainement; il mettra à l’essai des approches novatrices visant à accompagner les travailleurs mis à pied, en vue de savoir « ce qui fonctionne », à mesure que nous nous adaptons aux perturbations en cours.

S’adapter et apprendre

  • Notre priorité est de travailler avec nos partenaires qui reçoivent du financement afin de nous assurer de rester souples dans nos travaux actuels. Dirigés par nos partenaires chez Blueprint, nous travaillons en étroite collaboration avec chacun de nos partenaires de projet d’innovation afin de les soutenir dans l’utilisation de données visant à produire des résultats exploitables, à réagir avec souplesse et, au fil du temps, à évaluer rigoureusement l’incidence de ces projets. Cette approche collaborative contribuera à une base de données probantes plus vaste sur ce qui fonctionne, tout en guidant les pratiques quotidiennes et la prise de décision des experts en compétences au cours des prochains mois.
  • Fort de ces premières étapes, nous consultons nos partenaires en vue de créer un nouveau fonds pour le développement des compétences afin d’aider les secteurs et les organisations à faire le lien entre les interventions rapides et des solutions durables pour l’avenir, d’ici le début de l’été.
  • Au cours du mois prochain, le CCF lancera la plateforme numérique d’une communauté d’expertise, dirigée par Magnet de l’Université Ryerson. Cet outil mettra en contact des particuliers, des employeurs, des organisations, des gouvernements et d’autres acteurs de l’écosystème des compétences. Cette plateforme donnera accès aux dernières recherches, partagera les pratiques exemplaires et fournira des outils visant à faciliter la collaboration, alors que nous apprenons les uns des autres et développons des solutions pour toutes les régions et tous les secteurs d’activités et les segments de la main-d’œuvre.
  • Nous transformons nos prochaines consultations régionales en consultations en ligne et explorerons la meilleure façon d’impliquer nos partenaires dans de futures discussions et conférences.

Guider à l’aide des données probantes

  • La nature changeante du travail augmente la demande non seulement pour les compétences techniques, mais aussi pour les compétences sociales et émotionnelles, comme la résilience. Plus que jamais, nous devons investir dans des interventions qui renforcent la capacité de notre main-d’œuvre à s’adapter à un marché du travail fondamentalement modifié. Ça a été le sujet du récent travail de recherche (en anglais) du Conference Board du Canada et il restera une priorité du programme de recherche du CCF tout au long de la reprise économique.
  • Alors que nous en apprenons plus à propos de l’état de la reprise économique, le CCF, de concert avec ses partenaires du consortium – le Conference Board du Canada et le Diversity Institute de l’Université de Ryerson –, s’appuiera sur l’expertise d’organisations et d’experts de l’écosystème des compétences du Canada avec qui il collabore, pour contribuer à une meilleure compréhension de ce qui va se passer après la crise lorsque nous devrons établir le programme des compétences futures.

Depuis son lancement il y a un peu plus d’un an, notre Centre pancanadien a commencé à mettre à l’essai et à apprendre des approches novatrices en matière de formation et de développement des compétences. Bien que notre mandat principal ne changera pas, il est aussi vrai qu’en ce qui concerne le changement dans les compétences, l’avenir, c’est maintenant. Des solutions souples, innovantes et tournées vers l’avenir seront déterminantes pour répondre aux ajustements du marché du travail incertain d’aujourd’hui, tout en gardant un œil sur les changements constants.

Nous sommes impatients de travailler avec vous, nos partenaires, alors que notre stratégie continue nécessairement à évoluer, à s’adapter et à changer. Comme cela a souvent été dit ces temps-ci, et nous espérons que cela restera vrai à l’avenir, nous devons #AgirEnsemble.

Comme toujours, n’hésitez pas à communiquer avec moi à l’adresse pedro.barata@fsc-ccf.ca.

Cordialement,

Pedro Barata

Pedro Barata
Directeur général du Centre des Compétences futures

Contenu connexe

Industrial laboror using a panel

Un employé canadien sur cinq exerce une profession qui présente un risque élevé d’automatisation

A new report released by The Conference Board of Canada indicates that nearly one in five Canadian employees are in occupations at high risk of automation with few or on no options to transition into lower-risk occupations without significant retraining.
Collage of images relating to shock proofing call

L’avenir du travail à l’épreuve des chocs : Le Centre des Compétences futures investit 15 millions de dollars dans des projets d’innovation en vue d’appuyer les travailleuses et les travailleurs des secteurs durement touchés

Le financement de l’innovation dans le développement des compétences fait partie d’un plan d’intervention rapide qui vise à aider les plus touchés par la crise de la COVID-19
Man in green wearing mask

La COVID-19 a une incidence négative sur le point de vue des Canadiens et Canadiennes sur l’emploi, mais pas sur leur confiance en leur capacité à rebondir.

La COVID-19 a une incidence négative sur le point de vue des Canadiens et Canadiennes sur l’emploi, mais pas sur leur confiance en leur capacité à rebondir.
Le Centre des Compétences futures est un centre de recherche et de collaboration visionnaire qui a pour mission de préparer les Canadiens à la réussite professionnelle et de répondre aux besoins des employeurs en matière de talents. À titre de communauté pancanadienne, nous réunissons des experts et des organisations de divers secteurs afin de déterminer, d’évaluer et de partager avec rigueur des approches novatrices visant à développer les compétences et les environnements de travail, dans le but d’inciter à la prospérité et à l’inclusion.