Polygon Created with Sketch. Accueil | Projets

Compétences transférables dans le secteur de l’énergie

L’adoption de nouvelles technologies, les changements dans les modalités de travail, les nouvelles normes environnementales et le vieillissement de la population sont en train de transformer le secteur de l’énergie au pays. Ces travailleurs et travailleuses doivent acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles connaissances pour suivre l’évolution de l’industrie, mais ils n’ont pas accès à toute l’information dont ils ont besoin.

Two energy workers handling large machinery

Par ailleurs, le ralentissement économique qui dure depuis cinq ans dans l’industrie pétrolière et gazière entraîne un changement de structure, des mises à pied et la réorientation des priorités sur le plan de la main-d’œuvre, des compétences et des exigences en matière de connaissances. Il y a moins d’emplois, mais également moins de travailleurs pour pourvoir les postes dans différents chantiers industriels liés à l’énergie et dans le secteur des énergies émergentes.     

C’est pourquoi le Centre des Compétences futures investit près de 1,2 million de dollars sur deux ans dans la division PetroLMI d’Energy Safety Canada pour promouvoir et déployer les nouveaux outils qu’elle a mis au point pour aider les travailleurs au chômage ou sous-employés du secteur du pétrole et du gaz à faire la transition vers des emplois du secteur de l’énergie où la demande est forte.

PetroLMI doit créer des expériences de réalité étendue pour évaluer la capacité des utilisateurs à transférer leurs compétences vers un des cinq secteurs concernés, développer un site Web interactif pour aider les utilisateurs à effectuer cette transition et élargir la portée régionale de ses recherches sur la transférabilité des compétences pour inclure la Colombie-Britannique et la Saskatchewan.

Des recherches menées par PetroLMI montrent que les compétences des travailleurs du secteur pétrolier et gazier qui ont été mis à pied sont moyennement à fortement transférables dans l’industrie de la pétrochimie, de l’écotechnologie, de la haute technologie pétrolière et gazière, des énergies renouvelables et du bâtiment industriel. Ce projet portera principalement sur les écarts en matière d’aptitudes, de compétences, de formation et de scolarité, et permettra d’obtenir des renseignements et des conseils sur les nouvelles perspectives de carrière des groupes sous-représentés ainsi que sur les possibilités de transfert de compétences entre emplois ou secteurs d’activités des travailleurs surqualifiés ayant été mis à pied.

Evaluation

Ce projet sera évalué à l’aide d’outils et de méthodes qui concordent avec ses objectifs, son contexte et son stade de développement. L’évaluation mettra l’accent sur la production de données probantes pertinentes et au bon moment, afin de faire progresser l’intervention. Lisez-en plus sur notre stratégie d’évaluation.

Projets en vedette

Diverse team on laptops having a group meeting

L’Atlantique en action

Créer un programme pour combler l’écart entre la demande des employeurs et l’intégration au marché du travail en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard.

Développement des compétences dans les PME pour une adaptation plus rapide aux changements du marché du travail

Accélérer le rythme de l’adoption organisationnelle d’une culture de formation continue et le rythme du développement des compétences de la main-d’œuvre dans huit régions du Québec.
Person standing at a counter and working on their laptop

Faire face au défi de la transformation numérique dans le secteur des assurances : femmes au travail

Projet de recherche-action sur l’avenir des travailleuses faisant face à l’automatisation de leurs tâches dans le secteur de l’assurance.
Afficher tous les projets